Salut, montagnes bien-aimées,

Pays sacré de nos aïeux !

Vos vertes cimes sont semées

De leurs souvenirs glorieux.

Elevez vos têtes chenues,

Espérou, Bougès, Aigoual !

De leur gloire qui monte aux nues,

Vous n'êtes que le piédestal.

La Cévenole, 1885